FAQ - NOBEL Flooring
Masque le texte

FAQ

Nous avons dressé pour vous l’inventaire des questions qui reviennent le plus souvent dans notre salle d’exposition et dans notre mailbox. Il suffit de cliquer sur la question pour obtenir la réponse. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à venir nous trouver. Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner.

Qu’entend-on par ‘parquet massif’ ?

Vous trouverez la définition dans la rubrique 'Nos parquets massifs'.

Qu’entend-on par ‘contrecollé’ ?

Vous trouverez la définition dans la rubrique 'Nos parquets contrecollés'.

Dans quelle mesure un parquet résiste-t-il à l’usure ?

La résistance à l’usure de chaque essence de bois dépend de la masse volumique (exprimée en kg/m³). Plus la masse volumique est élevée, plus le parquet sera résistant à l’usure. Le chêne d’été français (Quercus robur) a la réputation d’être un bois dur. Il obtient donc un excellent score pour ce critère. En principe, un parquet en chêne est éternel, à condition qu’il soit bien entretenu. Il suffit de voir les planchers et parquets en bois dans les vieux couvents ou châteaux ancestraux…

Un sol en bois est-il compatible avec les systèmes de chauffage par le sol ?

Absolument ! Plus de vingt ans d’expérience dans la pose de parquets sur des systèmes de chauffage par le sol – quels qu’ils soient – nous ont appris que les deux étaient parfaitement compatibles. Aujourd’hui, nous recommandons de coller directement notre parquet contrecollé Quercuplex sur la couche de support. N’hésitez pas à nous demander notre fiche d’information sur les systèmes de chauffage par le sol.

Le refroidissement pose-t-il problème en cas de système de chauffage par le sol ?

Aucun problème. A condition de prévoir un pare-vapeur sur la couche de base avant de poser le parquet. C’est nécessaire pour retenir la condensation provoquée par l’écoulement d’eau froide dans les canalisations en été.

Peut-on envisager un parquet dans une salle de bain ?

Bien que la plupart des fabricants de parquets hésitent à répondre clairement à cette question, nous affirmons que nos parquets en chêne se prêtent à toutes les pièces de la maison, même les pièces d’eau comme les salles de bain. Grâce à notre traitement protecteur en usine, nos planches sont parfaitement résistantes à la saleté et imperméables à l’eau.

Sur quels types de chapes et supports peut-on poser un parquet ?

Un parquet peut être posé sur n’importe quel sol propre, stable et plan. Si l’on opte pour une pose flottante, il faut d’abord poser une sous-couche (mousse), qui fera office d’isolation thermique et phonique. En cas de pose collée, il faut s’assurer d’une bonne adhérence.

Est-il préférable de clouer ou de coller un parquet en bois ?

Jadis, les parquets étaient toujours cloués sur une couche de base ou sur des contrelattes. Les clous étaient envoyés dans la languette selon un angle de 45°. Le risque de cette technique est de voir la languette se fissurer, de sorte que la rainure et la languette ne s’adaptent plus parfaitement et que cela crée un effet de joint dans le parquet. Actuellement, nous posons nos parquets massifs sur   Elastilon Strong, une mousse autoadhésive qui travaille en même temps que le  bois et qui maintient les planches bien soudées. Les planches contrecollées sont généralement collées sur la couche de support. Conseil : visionnez notre vidéo sur les instructions de pose.

Quel est l’impact de l’humidité ambiante sur un parquet ?

Dans les pièces avec parquets, le taux d’hygrométrie devrait toujours se situer entre 55 et 65%. Il est très facile de mesurer le taux d’humidité ambiante dans votre maison ou votre immeuble à l’aide d’un hygromètre et de le corriger à l’aide d’un humidificateur. L’humidité évite au bois de sécher et de commencer à travailler. Lorsque le bois devient plus sec (généralement en hiver, quand on chauffe davantage les pièces), les planches rétrécissent et font apparaître des joints. En été, ceux-ci se referment lorsque le taux d’humidité remonte. C’est surtout vrai dans le cas de parquets massifs. Nos parquets contrecollés sont moins, voire pas du tout sensibles au phénomène.   

En quoi consistent les finitions d’un parquet ?

Jadis, on avait coutume de finir et d’entretenir un parquet à la cire ou à l’huile de lin. La cire donne un beau brillant et préserve la structure du bois. Le désavantage, c’est qu’il faut longtemps avant que le bois soit véritablement saturé. C’est donc un travail de longue haleine. Aujourd’hui, nous appliquons en usine (et sous pression) deux couches d’huile hardwax ou de vernis. Cela rend les planches imperméables à l’eau et à la saleté, et donc plus faciles à entretenir. Lorsqu’elles sortent de production, les planches sont prêtes à poser et n’exigent donc plus de traitement de finition sur chantier. 

Comment entretenir son parquet ?

Vous trouverez toutes les explications au chapitre 'Entretien'.

Quels sont les traitements recommandés pour un plancher ou un parquet ?

Les planches d’un parquet en bois sont séchées. Sous l’effet du séchage, les cavités cellulaire via lesquelles le bois vivant absorbait ou évacuait l’humidité sont donc vides et particulièrement vulnérables à l’humidité et à la saleté.  Il est donc essentiel de fermer ou de combler ces cellules vides. Chez NOBEL Flooring, cela se fait à l’aide de machines et sous pression, via l’application d’une double couche d’huile hardwax ou de vernis. Si vous voulez maintenir le look naturel à tout prix, on peut envisager un traitement au savon naturel, mais cela exigera un entretien plus intensif par la suite.

Ai-je intérêt à acheter un vieux parquet ou un parquet vieilli ?

Soyez toujours vigilant quand on vous propose un vieux parquet provenant d’un château ou d’un ancien couvent. Tous les bâtiments qui ont un peu d’histoire sont protégés. Il est donc impossible d’en récupérer les planchers originaux. Chez NOBEL Flooring, nous avons une grande expérience dans le vieillissement de nouveaux parquets. Ainsi, nous préservons le patrimoine culturel tout en offrant à nos clients des parquets de caractère et qui laissent une impression de vécu.

Puis-je poser mon parquet moi-même ?

Les planches de nos parquets en chêne sont prêtes à poser. Elles sont poncées à l’atelier, structurées, colorées et pourvues des protections nécessaires. Si vous voulez poser votre parquet vous-même, vous réaliserez une solide économie. Nous sommes évidemment là pour vous conseiller et vous guider.

Dans quel sens dois-je poser mes planches ?

En principe, les planches d’un parquet en bois se posent dans le sens de la longueur, ce qui agrandit visuellement la pièce. Généralement, le transit se fait aussi dans le sens des planches. Il arrive toutefois que nous recommandions de le poser dans le sens de l’entrée de la lumière. Si vous avez opté pour un parquet massif, vous devez tenir compte du phénomène de dilatation/contraction (dans la largeur) et prévoir suffisamment de jeu sous les plinthes.

Qu’entend-on par découpe sur dosse et découpe sur quartiers ?

Une grume peut être débitée de deux façons : “sur dosse” ou “sur quartiers”. Dans le premier cas, le trait de scie est parallèle à l’axe du tronc, qui se retrouve débité en longues planches, tandis que dans le deuxième, il est débité en quatre quartiers, le trait de scie étant médian à l’axe du tronc. Les spécialistes privilégient le bois sur quartiers, car il garantit une stabilité supérieure. Etant donné que NOBEL Flooring gère et suit le processus de A à Z – du tronc au parquet fini – nous pouvons garantir à nos clients des planches sur mesure provenant de troncs débités sur quartiers.

Comment se déroule le processus de séchage ?

Nous laissons sécher les arbres sciés en trois phases. On commence par le séchage naturel, à l’extérieur, dans des enclos ouverts. Les planches sont ensuite conduites dans des chambres de séchage spéciales, où elles sont amenées au taux d’humidité idéal. Après quoi elles sont entreposées dans un hangar climatisé, afin de les conserver en parfait été jusqu’à leur traitement.

Quelles sont les différentes qualités de chêne ?

Le CSTC (Centre Scientifique et Technique de la Construction) qualifie de ‘premier choix’ le chêne dont la couche supérieure affiche maximum 1 nœud par mètre carré. Ce nœud ne peut pas se détacher du bois ni mesurer plus de 3 mm en diamètre. Il n’existe pas de normes de qualité officielles pour les autres essences de bois. NOBEL Flooring distingue 4 niveaux de qualité : Bis 1 (bois ne présentant quasiment pas d’irrégularités) ; Bis 2 (planches présentant ici et là un nœud), 2e-3e Choix (parquets vivants, avec un look naturel) et 3e-4e choix (pour ceux qui aiment l’aspect rustique).

Un parquet fini contient-il des substances toxiques ?

NOBEL Flooring n’utilise que des produits sans solvants pour teinter et protéger ses parquets. Nos produits d’entretien sont composés d’huiles et de cires.  Les pigments sont purifiés et ne contiennent pas de métaux lourds ni de composants polluants. Et pourtant, ils sont résistants à l’usure et imperméables à l’eau et à la saleté (tests conformes à la norme DIN EN 71.3). Nos colles, produits d’égalisation et primers sont également exempts de composés organiques volatils (COV) toxiques pour l’environnement et la santé.

L’abattage des arbres ne nuit-il pas à l’environnement ?

Plus de 80% de notre bois et de notre multiplex de bouleau sont certifiés PEFC- et FSC®. C’est le gage d’une gestion forestière responsable et durable. Le bois est traçable et contrôlable pendant toute la durée du processus de production. Cela garantit non seulement la qualité de votre parquet, mais témoigne aussi du soin et du respect que nous portons à l’environnement.

Qu’aurais-je de plus avec un parquet signé HoutAmbacht par rapport à un parquet meilleur marché d’origine chinoise ?

Vous trouverez nos arguments sous la rubrique ‘Notre qualité’

Qu’est-ce qui détermine la qualité d’un parquet en bois ?

Vous trouverez la réponse à cette question sous la rubrique ‘Notre qualité’

Qu’est-ce qui détermine le prix d’un parquet en bois ?

Vous trouverez la réponse à cette question sous la rubrique ‘Nos prix’

A quel stade de la construction ou de la rénovation pose-t-on le parquet

Le plus important, c’est de signer des engagements préalables clairs afin d’éviter tout risque de malentendu ou de dégât. Idéalement, il est préférable que la cuisine, le feu ouvert et les placards soient placés avant la pose du parquet. Vous minimisez ainsi le risque de voir votre nouveau parquet abîmé. Le peintre vous indiquera lui-même quand il préfère intervenir. Mais ici aussi, veillez à ce que le planning soit clair afin d’éviter toute discussion ultérieure.

Faut-il toujours prévoir du jeu quand on pose un parquet ?

Le bois massif travaille. En absorbant ou en dégageant de l’humidité, une planche massive se dilate ou se contracte, en fonction des circonstances. Autrement dit, un parquet massif va s’élargir ou rétrécir de quelques millimètres, selon que le taux d’humidité est élevé ou faible, mais toujours dans le sens de la largeur. Pour permettre aux planches de travailler, NOBEL Flooring privilégie la pose flottante pour ses parquets massifs. C’est pour cette même raison qu’il faut toujours prévoir un peu de jeu sous les plinthes dans le sens de la largeur.

La chape peut-elle encore être humide ?

A  l’heure de poser un nouveau parquet, il faut toujours vérifier si la chape est suffisamment sèche. Nos spécialistes se chargent de mesurer le taux d’humidité encore contenue dans la chape. Celui-ci ne peut être supérieur à 2,5%, voire 2% en cas de pose sur un système de chauffage par le sol.

http://www.nobelflooring.com/fr/crop/thumb/349/3e7d900c5bb9cc7cc37f6c2c7ff16fd0.jpg' alt="" 349 http://www.nobelflooring.com/fr/crop/full/349/3e7d900c5bb9cc7cc37f6c2c7ff16fd0.jpg
64